Infestation par les puces

Les puces sont de petits insectes plats dépourvu d’ailes. Elles se déplacent par des sauts allant jusqu’à 50 cm de long et vivent en se nourrissant de sang provenant des mammifères dont l’Homme et de quelques oiseaux. Ces insectes sont visibles toute l’année dans nos latitudes : en effet, ils peuvent se cacher dans le sol de nos habitations (en particulier les oeufs et stades larvaires).

 

Ctenocephalides felis, la puce plus rencontrée en France, est alors très fréquemment à l'origine de maladie de peau chez nos compagnons domestiques. Des réactions cutanées et démangeaisons peuvent apparaître pareillement chez l’homme, avec un risque accidentel de transmission de maladie via le repas sanguin (zoonoses).

 

Symptômes

 

Les animaux qui ne sont pas allergiques à la salive des puces peuvent montrer une légère irritation cutanée, un léchage marqué des extrémités voire une réaction cutanée vive et d'apparition très brutale nommée “HOT SPOT”.

 

Les animaux allergiques présenteront des lésions cutanées plus manifestes : démangeaisons, perte de poils, rougeurs, boutons, croûtes, peau grasse, coloration de la peau pouvant aller jusqu’à une infection de la peau. Les zones classiquement plus touchées sont le bas du dos, l’arrière des cuisses, le ventre, mais les flancs chez le chien et la tête et le cou chez le chat sont aussi des zones d’atteintes potentielles.

 

Nos compagnons peuvent également être porteurs de vers secondairement à l’ingestion des parasites, car les larves de puces se nourrissent des oeufs de vers plats.

 

Enfin, en cas d’atteinte très importante, et donc consommation de sang plus importante, une anémie secondaire est possible. Par exemple, 200 puces environ consomment presque 10% du volume sanguin d'un chiot de 0,5 kg. Ce jeune animal souffrira en peu de temps d'anémie, visible par une pâleur des muqueuses et de l'abattement.

 

Traitement

 

L’éradication totale, prolongée et régulière des puces sur tous les animaux de la maison est LE seul traitement efficace. Pour une efficacité optimale, une aspiration régulière et un nettoyage des zones de couchage peut faire baisser mécaniquement le nombre d’oeufs et de larves, complété par un traitement de l’environnement en cas de forte infestation.

 

Divers produits d’application cutanée existent et sont généralement efficaces pendant 3 à 4 semaines : le traitement devra alors être ré-appliqué scrupuleusement à cette fréquence. D’autres formes existent (colliers et comprimés principalement) : votre vétérinaire saura vous conseiller en fonction de votre mode de vie et de vos préférences pour vous proposer le médicament le plus adapté. Enfin, des traitements supplémentaires pourront être ajoutés par votre vétérinaire en cas de lésions cutanées.